Le jardin du Luxembourg

Immense jardin de 25 hectares dont la majeure partie est ouverte au public, l’espace se divise en une moitié dite « à la française » et l’autre « à l’anglaise ». Parsemé d’allées qui donne loisir à promenades et rêveries, le jardin comprend verger, pelouse, conservatoire et une forêt de quinconces séparant les deux parties.

Ce magnifique jardin aménagé façon Boboli fut créé à l’initiative de Marie de Médécis, désireuse d’acquérir une vaste demeure inspirée des palais florentins, accompagnée de son jardin. Dans cette optique elle acheta en 1612 l’Hôtel du Duc François du Luxembourg ainsi que les huit hectares attenants. Cette acquisition ne fut que la première d’une longue liste qui conduisit à l’élargissement du terrain. Son agencement s’étendit de 1614 à 1631, mais ce ne fut qu’à la conclusion des travaux d’Haussmann que le jardin trouva sa structure actuelle. Sous la supervision de l’architecte Jean François Chalgrin le jardin vit une première restauration sous le Premier Empire, le lieu appartenant désormais au Sénat. Les travaux d’Haussmann, quant à eux, se déroulèrent sous le Second Empire. Ce ne fut que sous son intervention que le jardin obtint son tracé final. Ces derniers aménagements soulevèrent bon nombre de protestations car ils se firent aux dépens du jardin qui vit son espace se limiter.

Malgré la vague d’indignation de l’époque, le lieu ne perdit en rien de son charme et est aujourd’hui un des repères favoris des gens comme vous et moi, qui flânons près de la fontaine ou qui profitons d’un instant de calme au milieu de la verdure.

Notez la visite et laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *